SociétéSport

Des images d’athlètes noirs français taguées d’inscriptions racistes à l’INSEP

Dans la nuit de samedi à dimanche, des inscriptions racistes ont été écrites sur des portraits postés sur la clôture de l’INSEP de deux athlètes noirs français et d’une volontaire de couleur lors des Jeux Paralympiques.

C’est Maëva Danois, spécialiste du 3 000 mètres steeple et du cross-country qui a découvert ce dimanche matin les trois photos vandalisées sur la clôture de l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance). La première photo, celle de Teddy Riner, est taguée du mot « singe ». Le mot « négro » est inscrit sur la deuxième photo représentant Dimitri Bascou. Et sur la troisième photo, devant le visage d’une volontaire de couleur accompagnant Michael Jérémiasz, joueur français de tennis en fauteuil roulant, lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Paralympiques est écrit le mot « singe ».

« Nous ne cèderons aucun terrain à la haine, à la lâcheté et à la bêtise »

L’INSEP et son directeur général, Yalouz Ghani, ont immédiatement réagi en condamnant ses agissements dans un communiqué de presse : « L’établissement public (…) condamne fermement ces actes et déposera plainte auprès des services de police. L’INSEP condamne avec la plus grande vigueur ces actes inqualifiables. Au-delà de la sidération qui traverse l’ensemble des équipes de l’INSEP (…) c’est une grande colère qui s’exprime. »

Roxanne Maracineanu, la ministre des Sports, a à son tour réagi sur son compte Twitter : « Les images de ces actes ignobles et lâches réalisés à l’extérieur de l’INSEP nous rappellent que le combat contre le racisme doit se poursuivre. Ne relâchons pas notre vigilance. Tout mon soutien aux athlètes et à ceux qui se sentent salis par ces comportements révoltants. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer