Sport

Le central de Rolland-Garros possède enfin son toit

Après plus de trois années de travaux, le toit du court Philippe-Chatrier est enfin achevé. Il devrait être opérationnel pour la prochaine édition de 2020 (24 mai – 7 juin) pour le grand plaisir des organisateurs, mais surtout des spectateurs.

C’était le marronnier à chaque nouvelle édition de Rolland-Garros. Après l’US Open, Wimbledon et l’Open d’Australie, le tournoi du Grand Chelem parisien est enfin à la page. Avec cette installation, il en est fini de la pluie interrompant les rencontres. Désormais, c’est officiellement de l’histoire ancienne.

Fraichement installé, le central est doté d’un toit rétractable déployable en une quintaine de minutes. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le court Phillipe-Chatrier bénéficie également d’un système d’éclairage qui permet aux rencontres programmées sur le central d’aller à leur terme, jusque tard dans la soirée. 

«Ce toit va nous donner de nouvelles possibilités pour la programmation et pour des conditions de jeu homogènes à partir des quarts», s’est félicité le président de la FFT Bernard Giudicelli

Dès la prochaine édition, l’ensemble des quarts de finale, dames et messieurs, sera joué sur le court central Phillipe-Chatrier avec deux sessions sur deux jours. L’une programmé à 12h et l’autre à 17h.  Concernant les «night sessions», comme on peut le voir à l’Open d’Australie ou à l’US Open, elles ne sont prévues qu’à partir de l’année prochaine. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer